Le Livre de Marie d’Espagne

« Immédiatement après la mort de son mari (26 août 1346), Marie d’Espagne, voulant mettre de l’ordre dans ses affaires, afin de conserver et de préserver les biens de ses enfants, en fit faire inventaire et recensement.  C’est à ce moment que fut faite cette enquête connue sous le nom de Livre de Marie d’Espagne. Elle demanda l’aide de deux Maîtres-enquêteurs des Eaux et Forêts : Nicolas de la Vente et Adam Bardilly. Ceux-ci, comme je  l’ai expliqué plus haut, visitèrent les diverses forêts appartenant à la veuve de Charles de Valois; les usagers furent convoqués et durent présenter leurs titres, ou s’ils n’en avaient point, amener des témoins. Ils durent déclarer en même temps les services qu’ils étaient tenus de faire à cause de ces droits d’usage.
Cette enquête fut terminée en 1348, et son résultat consigné en « un registre en parchemin couvert de bazanne sur ais, intitulé sur la couverture : Le Livre de Marie d’Espagne, comtesse d’Alençon…« .

Extrait d’un article de Gabriel HUBERT, à propos du Livre de Marie d’Espagne, issu de la revue « Le Pays Bas Normand » 1956 N°108.

Cliquer sur l’image pour afficher non pas l’article complet mais ce qui concerne plus particulièrement notre bon Sire de Mebeson.

Page 0

Cet article a été publié dans Gabriel HUBERT, Le Livre de Marie d'Espagne, Société historique et archéologique de l'Orne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s